#8 FolklorePortfolio

Aitch

  Le
jardin
  du bien
et du
  mal

  Le
jardin
  du bien
et du
  mal

Illustration populaires lumineuses et riches en couleurs d’Aitch, avec des influences gothiques nous rappelant des plantes qui s’entremêlent, des tissus finement brodés et des services de tables roumains peints à la main. Cette artiste roumaine a même l’envie de voyage et l’art populaire en d’intrigantes histoires sur le cercle de vie et le lien indestructible existant entre le cœur, l’âme et les plantes_______.

Aitch

La nomade Aitch (28) — ou Heliana Adalgiza pour les intimes — est originaire de Roumanie. Elle préfère toutefois s’enraciner un peu partout. De nouveaux lieux et de nouveaux paysages sont nécessaires pour l’inspirer dans sa création d’illustrations tactiles et populaires, avec des personnages rêveurs dans des jardins à la William Morris. Aitch fait penser à une réincarnation vive et audacieuse de la mélancolie victorienne, avec un sens poussé de l’héritage roumain. Les créateurs de mode et les marques d’habitat comme Penguin, Starbucks et L'occitane ont déjà salué son magnifique travail.

aitch.ro

Aitch
Aitch

Aitch

La nomade Aitch (28) — ou Heliana Adalgiza pour les intimes — est originaire de Roumanie. Elle préfère toutefois s’enraciner un peu partout. De nouveaux lieux et de nouveaux paysages sont nécessaires pour l’inspirer dans sa création d’illustrations tactiles et populaires, avec des personnages rêveurs dans des jardins à la William Morris. Aitch fait penser à une réincarnation vive et audacieuse de la mélancolie victorienne, avec un sens poussé de l’héritage roumain. Les créateurs de mode et les marques d’habitat comme Penguin, Starbucks et L'occitane ont déjà salué son magnifique travail.

aitch.ro

Aitch
Aitch

Sélection de fleurs

Campanule, Spathiphyllum, Rudbeckia, Scabiosa, Muscari, Tulipa, échinacée, Fritillaria, Curcuma, Centaurea, feuille de chêne, Leucojum, Ixia, Aster

Aitch
« CHACUNE DES PIÈCES DE MA CRÉATION A UNE HISTOIRE PERSONNELLE, OU REPRÉSENTE UNE FORME DE DÉCHARGE ÉMOTIONNELLE_______.”
Aitch
Aitch

Texte :
Rosanne Loffeld

Sources
Frankie magazine,
Fabulous muses,
Central illustration

Encore enfant, Aitch — Aitch se prononce comme la lettre H, comme dans son vrai nom : Heliana - était fascinée par la nature, la botanique, les animaux et le cercle de la vie et de la mort. Elle trouve la plupart de son inspiration au cours de ses nombreux voyages mais aussi dans les contes d’antan, le folklore et ses souvenirs d’enfance. « Mon travail est essentiellement inspiré par mes souvenirs, mon héritage, la nature, le présent et mes rêves... Chacune des pièces de ma création a une histoire personnelle ou représente une forme de décharge émotionnelle. »

Mélangeant avec enthousiasme les influences classiques et gothiques avec l’horizontalité du bidimensionnel, Aitch peint ses personnages rêveurs et parfois même sinistres dans des mondes ressemblant à des jardins pleins de plantes et de fleurs. Ses illustrations aux riches motifs sont de furtifs regards dans un monde enraciné dans la nature et la fantaisie, dégageant une forte ambiance folklorique. « En visitant et en vivant dans différentes parties du monde, je m’ouvre à la culture et à l’esthétique de tous les lieux où je me trouve. J’ai dernièrement essayé d'exprimer toutes ces informations à travers un filtre différent de ma nostalgie », a-t-elle expliqué.

Le cercle de la vie semble un de ses thèmes préférés. C’est comme si elle se perdait un peu dans toutes les grandes questions et les mystères de la naissance, de la vie, et finalement de la mort. « Lorsque je commence à travailler sur un projet personnel, mon seul objectif est de m’impliquer totalement dans le processus au point d’en perdre mon pragmatisme, la notion du temps et son objet », dit Aitch. « Je peux également dire que c'est une forme de thérapie ou de méditation. Mon travail personnel est une longue déambulation sans but. » Cela nous conduit à travers les rêves des jeunes illustrateurs, les cauchemars et un esprit inconscient sombre et riche. Son travail contient les histoires les plus fascinantes sur l’amour, la douleur, la maladie, la santé, la naissance et la mort, le bien et le mal, reflétant la beauté de tous les stades inévitables de la vie. Le tout entouré de la beauté et parfois de la cruauté de la nature.

Les motifs fantaisie complexes d’Aitch sont ensorceleurs et poussent le spectateur à explorer et chercher toujours plus de détails surprenants. Rien de surprenant à ce que son travail se retrouve sur des papiers peints, des cartes à jouer, des emballages, de la céramique et des décorations de fenêtres, apportant leur propre touche ludique et sophistiquée à des objets que nous ignorons souvent. Une des autres choses qui distingue son œuvre est l’utilisation qu’elle fait des motifs dans des contextes inhabituels, comme cela se voit dans ses portraits figuratifs, où les motifs apparaissent sur la peau des personnages. Comme si chaque personnage était lui-même un objet d’art en soi.

Il est évident qu’Aitch aime expérimenter. Non seulement elle flirte en permanence avec les limites entre la fantaisie et la réalité mais elle change aussi souvent de technique, en fonction de ce que lui dicte son esprit créatif. L’étude des arts visuels dans une école supérieure et à l’université lui a offert la possibilité d’expérimenter avec toutes ces techniques et ces moyens différents. Après être passée par différentes phases, du dessin à l’encre de Chine ou la linogravure à la peinture acrylique sur bois, elle a découvert que chaque support avait sa propre beauté et a décidé de continuer de tous les utiliser. Elle travaille aujourd’hui sur une grande diversité de supports – du dessin et de la peinture à l’illustration de livres, vêtements, bijoux, murs et argile. Elle a développé un style unique que le monde de la mode et de la décoration intérieure accueille aujourd’hui avec enchantement. Elle travaille actuellement pour Elle Romania et Air France, a créé plusieurs couvertures de livre étonnantes et des motifs et dessins magnifiques pour la collection automne/hiver 2017 des créateurs de mode Sandra Mansour (publication dans Vogue) et Rami Kadi. Nous sommes impatients de voi

Texte :
Rosanne Loffeld

Sources
Frankie magazine,
Fabulous muses,
Central illustration