#5 Interview

Jardin
    artistique mystérieux

Jardin
    artistique mystérieux

Vee Speers est tombée amoureuse de la photographie dès sa plus tendre enfance en aidant son père dans la chambre noire, hypnotisée par la révélation des portraits qui apparaissaient comme par magie. Ses célèbres portraits, aux nuances fraîches et nouvelles, sont d’une beauté éthérée, pas assez naturels pour être le miroir de notre réalité mais animés du souffle puissant d’une nouvelle vie_______.

Qu’est qui inspire le plus votre travail dans les plantes et les fleurs ?

« Mon plus récent ouvrage Botanica est une série qui symbolise un moment de solitude paisible dans un monde qui devient de plus en plus complexe, créant ainsi un espace de tranquillité loin du chaos de la vie quotidienne, comme un jardin secret que je cultive en toute tranquillité. Adoptant la même technique que pour mes portraits de personnages, j’ai photographié les fleurs en noir et blanc puis les ai subtilement colorées pour les améliorer et les transformer. Les portraits, aux nuances fraîches et nouvelles, sont d’une beauté éthérée, pas assez naturels pour être le miroir de notre réalité mais animés tout de même du souffle puissant d’une nouvelle vie. »

Qu’est qui inspire le plus votre travail dans les plantes et les fleurs ?

« Mon plus récent ouvrage Botanica est une série qui symbolise un moment de solitude paisible dans un monde qui devient de plus en plus complexe, créant ainsi un espace de tranquillité loin du chaos de la vie quotidienne, comme un jardin secret que je cultive en toute tranquillité. Adoptant la même technique que pour mes portraits de personnages, j’ai photographié les fleurs en noir et blanc puis les ai subtilement colorées pour les améliorer et les transformer. Les portraits, aux nuances fraîches et nouvelles, sont d’une beauté éthérée, pas assez naturels pour être le miroir de notre réalité mais animés tout de même du souffle puissant d’une nouvelle vie. »

« L’ODEUR DES FLEURS FRAICHES ME DONNE L’IMPRESSION QUE TOUT RALENTIT POUR UN INSTANT ET QUE JE M’ELOIGNE DES SOUCIS DE NOTRE MONDE »

Sélection de plantes

Tulipe
Columbine (Ancolie)
Lysianthus
Amaryllis
Protea
Jacinthe

« L’ODEUR DES FLEURS FRAICHES ME DONNE L’IMPRESSION QUE TOUT RALENTIT POUR UN INSTANT ET QUE JE M’ELOIGNE DES SOUCIS DE NOTRE MONDE »

Quel est votre plus ancien souvenir de plantes et fleurs à Noël ?

« Dans mon enfance en Australie, nous célébrions Noël selon la tradition anglaise, sauf que c’était en plein été ! J’aime le parfum du mimosa doré, du jasmin, des fleurs du frangipanier et des feuilles de l’eucalyptus au plus chaud de la journée. »

Une inspiration à communiquer pour emballer les fleurs à offrir pour Noël ?

« Du papier fait à la main est toujours parfait pour emballer les fleurs, ou du papier de riz imprimé, avec un ruban doré ou argenté. »

Lorsque vous pensez à un champ de fleurs, à quelles fleurs pensez-vous ?

« J’adore les prairies vertes couvertes de marguerites. J’ai grandi dans une petite ville d’Australie où je passais des heures avec mes sœurs dans les champs à confectionner des colliers de marguerites que nous nous offrions. »

Sélection de plantes

Tulipe
Columbine (Ancolie)
Lysianthus
Amaryllis
Protea
Jacinthe

Quel est votre plus ancien souvenir de plantes et fleurs à Noël ?

« Dans mon enfance en Australie, nous célébrions Noël selon la tradition anglaise, sauf que c’était en plein été ! J’aime le parfum du mimosa doré, du jasmin, des fleurs du frangipanier et des feuilles de l’eucalyptus au plus chaud de la journée. »

Une inspiration à communiquer pour emballer les fleurs à offrir pour Noël ?

« Du papier fait à la main est toujours parfait pour emballer les fleurs, ou du papier de riz imprimé, avec un ruban doré ou argenté. »

Lorsque vous pensez à un champ de fleurs, à quelles fleurs pensez-vous ?

« J’adore les prairies vertes couvertes de marguerites. J’ai grandi dans une petite ville d’Australie où je passais des heures avec mes sœurs dans les champs à confectionner des colliers de marguerites que nous nous offrions. »

Tout cela semble si idyllique. Pouvez-vous nous en dire un peu plus sur votre enfance en Australie ?

« La ville où j’ai grandi était très sèche et chaude et j’ai passé presque tous les weekends de mon enfance les pieds nus, à grimper dans les arbres et à faire de la balançoire dans le jardin. Nous avons passé beaucoup de temps à jouer à nous déguiser et prétendre être les personnages des histoires que nous lisions. Nous confectionnions nos propres costumes à partir de tout ce que nous pouvions trouver autour de la maison. Une brouette remplie de coussins et de tissu puis recouverte d’une énorme boîte en carton servait comme carrosse de princesse. Ma petite sœur y prenait place et je faisais le tour du jardin en la poussant jusqu’à ce qu’elle tombe. J’ai grandi au milieu de la nature : les gigantesques eucalyptus fantômes, eucalyptus citronnés et eucalyptus bleus, le rince-bouteille, le mimosa, l’étrange banksia et bien sûr les fleurs sauvages. »

Quelle plante vous rappelle-t-elle votre mère ?

« Le gardénia me rappelle ma mère. Elle portait un énorme bouquet de gardénias parfumés le jour de son mariage et cette fleur est restée sa préférée tout au long de sa vie. »

Quelle est votre fleuriste préféré ?

« Ma boutique de fleurs préférée est L’Atelier. 56 Rue Pernety, 75014 à Paris. Véronique, la fleuriste, est une véritable artiste qui réussit toujours à trouver les fleurs les plus obscures et les plus intéressantes pour mes photos. »

Dans quels endroits inattendus aimez-vous mettre vos fleurs ?

« Elles font toujours un effet boeuf dans la salle de bains. Un bouquet simple de fleurs toutes blanches de préférence. »

Tout cela semble si idyllique. Pouvez-vous nous en dire un peu plus sur votre enfance en Australie ?

« La ville où j’ai grandi était très sèche et chaude et j’ai passé presque tous les weekends de mon enfance les pieds nus, à grimper dans les arbres et à faire de la balançoire dans le jardin. Nous avons passé beaucoup de temps à jouer à nous déguiser et prétendre être les personnages des histoires que nous lisions. Nous confectionnions nos propres costumes à partir de tout ce que nous pouvions trouver autour de la maison. Une brouette remplie de coussins et de tissu puis recouverte d’une énorme boîte en carton servait comme carrosse de princesse. Ma petite sœur y prenait place et je faisais le tour du jardin en la poussant jusqu’à ce qu’elle tombe. J’ai grandi au milieu de la nature : les gigantesques eucalyptus fantômes, eucalyptus citronnés et eucalyptus bleus, le rince-bouteille, le mimosa, l’étrange banksia et bien sûr les fleurs sauvages. »

Quelle plante vous rappelle-t-elle votre mère ?

« Le gardénia me rappelle ma mère. Elle portait un énorme bouquet de gardénias parfumés le jour de son mariage et cette fleur est restée sa préférée tout au long de sa vie. »

Quelle est votre fleuriste préféré ?

« Ma boutique de fleurs préférée est L’Atelier. 56 Rue Pernety, 75014 à Paris. Véronique, la fleuriste, est une véritable artiste qui réussit toujours à trouver les fleurs les plus obscures et les plus intéressantes pour mes photos. »

Dans quels endroits inattendus aimez-vous mettre vos fleurs ?

« Elles font toujours un effet boeuf dans la salle de bains. Un bouquet simple de fleurs toutes blanches de préférence. »

Photographie
Vee Speers

Texte
Angel Trinidad & Rosanne Loffeld

« LA NATURE SYMBOLISE UN MOMENT DE SOLITUDE PAISIBLE DANS UN MONDE QUI DEVIENT DE PLUS EN PLUS COMPLEXE »

Quel est votre souvenir le plus romantique de fleurs et de plantes ?

« J’ai beaucoup de souvenirs romantiques de fleurs car mon mari me surprend souvent, sans aucune raison spéciale, en m’offrant un fabuleux bouquet de fleurs qu’il a lui-même choisies. »

Quelles fleurs évoquent-elles en vous une ambiance chaude et agréable ?

Le parfum des fleurs fraîches me donne la sensation que…

... tout ralentit pour un instant et que je m’éloigne des soucis de notre monde. »

La chose qui vous a le plus surpris dans des fleurs qui se fanent ?

« Les tulipes font partie de mes fleurs préférées, non pas seulement par leur qualité graphique visuelle mais parce qu’elles restent belles et intéressantes du début à la fin de leur vie. Aussi vieilles et fanées qu’elles puissent devenir, elles sont toujours belles, comme une femme élégante qui garde sa beauté jusqu’au soir de sa vie. »

Quel est le spectacle le plus mémorable qui vous ait jamais été donné par les fleurs ?

« Je n’oublierai jamais le jour où mon mari me fit la surprise de m’offrir un superbe bouquet de mes fleurs préférées, mesurant plus d’un mètre, pour mes quarante ans. J’avais l’impression d’être le centre du monde_______! »

« LA NATURE SYMBOLISE UN MOMENT DE SOLITUDE PAISIBLE DANS UN MONDE QUI DEVIENT DE PLUS EN PLUS COMPLEXE »

Quel est votre souvenir le plus romantique de fleurs et de plantes ?

« J’ai beaucoup de souvenirs romantiques de fleurs car mon mari me surprend souvent, sans aucune raison spéciale, en m’offrant un fabuleux bouquet de fleurs qu’il a lui-même choisies. »

Quelles fleurs évoquent-elles en vous une ambiance chaude et agréable ?

Le parfum des fleurs fraîches me donne la sensation que…

... tout ralentit pour un instant et que je m’éloigne des soucis de notre monde. »

La chose qui vous a le plus surpris dans des fleurs qui se fanent ?

« Les tulipes font partie de mes fleurs préférées, non pas seulement par leur qualité graphique visuelle mais parce qu’elles restent belles et intéressantes du début à la fin de leur vie. Aussi vieilles et fanées qu’elles puissent devenir, elles sont toujours belles, comme une femme élégante qui garde sa beauté jusqu’au soir de sa vie. »

Quel est le spectacle le plus mémorable qui vous ait jamais été donné par les fleurs ?

« Je n’oublierai jamais le jour où mon mari me fit la surprise de m’offrir un superbe bouquet de mes fleurs préférées, mesurant plus d’un mètre, pour mes quarante ans. J’avais l’impression d’être le centre du monde_______! »

Photographie
Vee Speers

Texte
Angel Trinidad & Rosanne Loffeld

Une sélection de Vee's timeline, @vee_speers