#4 gathering

Un gathering
 à la Da Vinci

Un gathering
 à la Da Vinci

Léonard de Vinci a lancé le gathering tel que nous le connaissons dès le XVIe siècle. Il aimait inviter des amis artistes dans son superbe vignoble où ils pouvaient admirer la beauté de la nature, de l’art et de la nourriture. Le photographe Richard Truscott connaît mieux que quiconque ce sentiment paisible et enrichissant qu’apporte le jardinage et vous invite à son propre et époustouflant gathering façon Da Vinci_______.

Quel est votre plus ancien souvenir de plantes ?

Richard : « Mon grand-père était un passionné de jardinage et possédait une serre merveilleuse – entrer dans cette serre me donnait toujours l’impression de me lancer dans une grande aventure. Je me souviens du parfum du jasmin et de la cueillette des tomates que nous mangions ensemble sur place. »

Le gathering à la Da Vinci est une réminiscence de l’élégance et de la beauté de l’Italie... Quel moment mémorable passé en Italie souhaiteriez-vous partager ?

Richard : « J’aime l’Italie pour sa nourriture et la simplicité de ses mets. C’est ici, à Amalfi, que j’ai découvert mon plat favori : les spaghettis à l’huile d’olive, ail, piment et persil. Un plat que je prépare souvent, c'est rapide et facile. »

Quel est pour vous le gathering parfait ?

Richard : « Le gathering parfait impliquerait famille et amis. Réunir les gens que vous aimez au cours d’une journée chaude et ensoleillée… Il y aurait des adultes et des enfants, peut-être un déjeuner dominical avec un barbecue. Ce sont en fait les participants qui font le gathering qui font que vous vous sentez chez vous et qui vous aident à vous échapper de votre vie professionnelle. Un moment où chacun baisse la garde et redevient tout simplement soi-même. Il est difficile de de nos jours de créer de tels moments. »

Quel est votre plus ancien souvenir de plantes ?

Richard : « Mon grand-père était un passionné de jardinage et possédait une serre merveilleuse – entrer dans cette serre me donnait toujours l’impression de me lancer dans une grande aventure. Je me souviens du parfum du jasmin et de la cueillette des tomates que nous mangions ensemble sur place. »

Le gathering à la Da Vinci est une réminiscence de l’élégance et de la beauté de l’Italie... Quel moment mémorable passé en Italie souhaiteriez-vous partager ?

Richard : « J’aime l’Italie pour sa nourriture et la simplicité de ses mets. C’est ici, à Amalfi, que j’ai découvert mon plat favori : les spaghettis à l’huile d’olive, ail, piment et persil. Un plat que je prépare souvent, c'est rapide et facile. »

Quel est pour vous le gathering parfait ?

Richard : « Le gathering parfait impliquerait famille et amis. Réunir les gens que vous aimez au cours d’une journée chaude et ensoleillée… Il y aurait des adultes et des enfants, peut-être un déjeuner dominical avec un barbecue. Ce sont en fait les participants qui font le gathering qui font que vous vous sentez chez vous et qui vous aident à vous échapper de votre vie professionnelle. Un moment où chacun baisse la garde et redevient tout simplement soi-même. Il est difficile de de nos jours de créer de tels moments. »

« MON JARDIN EST MON SANCTUAIRE. CHAQUE FOIS QUE JE RENTRE D’UN VOYAGE PROFESSIONNEL,LA PREMIÈRE CHOSE QUE JE SOUHAITE FAIRE EST DE TONDRE LE GAZON ET DE M’OCCUPER DE MES PLANTES. »

À quoi ressemblent vos weekends ?

Richard : « Les weekends sont des moments sacrés pour ma famille, et nos jumeaux. Nous mangeons et passons du temps ensemble, ces moments sont toujours attendus avec impatience. Ce sont en général les jumeaux qui suggèrent (ou imposent) le menu. Dans quatre-vingt-quinze pour cent des cas, il s’agit d’un bon rôti, à midi ou le soir. Il est vraiment très agréable de tout simplement se rassembler autour d’une table. »

Qu’est-ce qui vous inspire le plus dans la nature ?

Richard : « Cela m’est revenu il y a quelque temps lors d’un déplacement professionnel en Northumbrie. Les landes y sont si vastes et leur beauté est une source inépuisable d’inspiration. J’ai vu courir des cerfs et j’ai pensé qu’ils nous montraient ce qu’était la vie, la vie concrète, authentique. Cela m’a rappelé à quel point la nature a le pouvoir de nous rendre humbles. C’est un lieu qui nous remet les pieds sur terre, qui nous fait revenir à la réalité du monde. Nous ne contrôlons pas la nature, c’est elle qui nous domine et nous contrôle. L’individu devient tout petit, il y a tant de choses qui se passent dans le monde. »

Des plants sur votre table de jardin ?

Richard : « Outre le jardinage, j’aime aussi cuisiner et j’ai donc toujours des piments et diverses herbes aromatiques. Rien de mieux que de cuisiner dehors et d’ajouter ces herbes directement sortis du jardin. Les herbes vont très bien dans une jarre avec des fleurs fraîchement coupées. »

Vous avez mentionné que vous aimiez cuisiner à l’extérieur et ajouter des herbes aromatiques du jardin. Quels sont les plats que vous aimez le plus préparer ?

Richard : « Mon plat favori est un poulet au barbecue avec du romarin, de l’huile d’olive, du jus de citron, de l’ail, du sel et de la sauge. C’est très simple et tout se prépare sur le grill. Je fais parfois également griller du poisson au barbecue, un bar ou un maquereau. Mes herbes aromatiques préférées sont le romarin, le thym, la sauge et la menthe, entre autres. »

Quand avez-vous acheté des plantes pour la dernière fois ?

Richard : « J’ai eu cet été la chance d’obtenir des billets pour le Chelsea Flower Show où j’ai découvert de superbes roses bleu antique qui avaient été récompensées par le prix RHS Rose of the Year. J’en ai commandé qui me seront livrées plus tard dans l’année et que je planterai dans mon jardin.

« UN PEINTRE DEVRAIT COMMENCER CHACUNE DE SES TOILES SUR UN FOND NOIR, CAR TOUT DANS LA NATURE EST SOMBRE, SAUF CE QUI EST EXPOSÉ À LA LUMIÈRE. »

- Leonardo da Vinci

À quoi ressemblent vos weekends ?

Richard : « Les weekends sont des moments sacrés pour ma famille, et nos jumeaux. Nous mangeons et passons du temps ensemble, ces moments sont toujours attendus avec impatience. Ce sont en général les jumeaux qui suggèrent (ou imposent) le menu. Dans quatre-vingt-quinze pour cent des cas, il s’agit d’un bon rôti, à midi ou le soir. Il est vraiment très agréable de tout simplement se rassembler autour d’une table. »

Qu’est-ce qui vous inspire le plus dans la nature ?

Richard : « Cela m’est revenu il y a quelque temps lors d’un déplacement professionnel en Northumbrie. Les landes y sont si vastes et leur beauté est une source inépuisable d’inspiration. J’ai vu courir des cerfs et j’ai pensé qu’ils nous montraient ce qu’était la vie, la vie concrète, authentique. Cela m’a rappelé à quel point la nature a le pouvoir de nous rendre humbles. C’est un lieu qui nous remet les pieds sur terre, qui nous fait revenir à la réalité du monde. Nous ne contrôlons pas la nature, c’est elle qui nous domine et nous contrôle. L’individu devient tout petit, il y a tant de choses qui se passent dans le monde. »

Des plants sur votre table de jardin ?

Richard : « Outre le jardinage, j’aime aussi cuisiner et j’ai donc toujours des piments et diverses herbes aromatiques. Rien de mieux que de cuisiner dehors et d’ajouter ces herbes directement sortis du jardin. Les herbes vont très bien dans une jarre avec des fleurs fraîchement coupées. »

Vous avez mentionné que vous aimiez cuisiner à l’extérieur et ajouter des herbes aromatiques du jardin. Quels sont les plats que vous aimez le plus préparer ?

Richard : « Mon plat favori est un poulet au barbecue avec du romarin, de l’huile d’olive, du jus de citron, de l’ail, du sel et de la sauge. C’est très simple et tout se prépare sur le grill. Je fais parfois également griller du poisson au barbecue, un bar ou un maquereau. Mes herbes aromatiques préférées sont le romarin, le thym, la sauge et la menthe, entre autres. »

Quand avez-vous acheté des plantes pour la dernière fois ?

Richard : « J’ai eu cet été la chance d’obtenir des billets pour le Chelsea Flower Show où j’ai découvert de superbes roses bleu antique qui avaient été récompensées par le prix RHS Rose of the Year. J’en ai commandé qui me seront livrées plus tard dans l’année et que je planterai dans mon jardin.

Quel est votre magasin de plantes préféré ?

Richard : « J’adore Peterham Nurseries près de Richmond à Londres. Ils ont une sélection de plantes absolument incroyable, avec des meubles et des objets dont vous ne soupçonniez pas avoir besoin dans votre jardin, le tout présenté dans un surprenant jardin de cuisine géorgien. Une oasis de tranquillité débordante d’inspiration juste à côté de Londres. Impossible d’en ressortir les mains vides. Vous pouvez même y manger au milieu des plantes. »

Dans quels endroits inattendus aimez-vous placer vos plantes ?

Richard : « J’ai un énorme buffet vitré dans ma cuisine où j’ai placé des succulentes dans des pots en étain, entre les assiettes et les verres. »

Lorsque vous pensez à un bosquet de plantes, à quelles plantes pensez-vous?

Richard : « Au Trachelospermum Jasminoides ou faux jasmin – mon travail me fait découvrir de nombreuses destinations lointaines, dont les Caraïbes, qui regorgent de ces plantes. Le parfum évoque la période de mon enfance passée à la Barbade et la serre de mon grand-père en Cornouailles. »

Sans plantes, la vie serait….

Richard : « Une vie de stress insupportable. Mon jardin est mon sanctuaire. Chaque fois que je rentre d’un voyage professionnel, la première chose que je souhaite faire est de tondre le gazon et de m’occuper de mes plantes. Cela me détend et me remet les pieds sur terre. »

Le défilé de mode le plus mémorable ayant mis en scène des plantes ?

Richard : « La passage de Raf Simons chez Dior et son surprenant défilé au Louvre, avec une montagne de dauphinelles. Plus époustouflant encore que la collection ! »

Quelle plante symbolise un moment marquant de votre vie ?

Richard : « Les deux rosiers dans mon jardin – un arbuste et un grimpant - qui ont été plantés pour chacun de mes jumeaux à leur naissance. Je ne peux m’empêcher de sourire à chaque fois que je les vois - ils coûtent moins cher et causent moins de soucis que les enfants. »

La meilleure astuce pour garder les plantes fraîches et vertes ?

Richard : « Outre l’eau et le soleil, j’aime leur chanter cette curieuse chanson de Johnny Cash. »

Saviez-vous que la chanson de Johnny Cash « Flesh and Blood » parlait en fait de la nature ?
Cette chanson évoque-t-elle en vous un souvenir ?

Richard : « J’adore cette chanson ! Elle parle de tout. De la vie, de la mort. De la passion et de l’amour. De ce que vous laissez derrière vous______. »

Texte
Rosanne Loffeld et Angel Trinidad