#4 Interview

La reine
  du style
  naturel

Sibella Court est probablement l’architecte d’intérieur la plus célèbre en Australie, auteure de cinque livres extrêmement populaires remplis d’intérieurs magiques qui trahissent son esprit résolument flibustier. Toujours en mouvement, en quête de nouvelles idées et expériences, célébrant le style lo-fi naturel avec de superbes objets attractifs et les plantes que nous aimons tant_______.

Quelle plante symbolise un moment triste de votre vie ?

Sibella : « La tristesse peut parfois être source de joie. Ma mère s'est éteinte il y a huit ans et l’une des premières choses que j’ai fait ça a été d’appeler Saskia Greaves de Grandiflora à Sydney. Ma mère aimait les fleurs et nous avons donc rempli l’église d’énormes branches de frangipanier et d’une multitude de fleurs de toutes les couleurs. C’était comme déambuler dans un jardin magique et immatériel, elle aurait beaucoup aimé. »

Quand avez-vous acheté des plantes pour la dernière fois ?

Sibella : « J’achète des fleurs et je coupe du feuillage tous les weekends et je garde toujours un bouquet pour un ami. Je passe les weekends avec des amis ou parents et c’est toujours une joie d’apporter quelque chose de beau. Le weekend dernier, je me suis occupée du cake de mariage de mes amis. Les noces ont eu lieu en dehors de Sydney sur la rivière Hawkesbury River, dans un magnifique paysage australien, et le mariage a été célébré dans une vieille grange. J’avais préparé des cakes au citron piqués de douces feuilles de centaurée, de daucus carotte et d’une belle fleur blanche sur une tige argentée dont je ne connais pas le nom. On aurait dit que tout cela avait poussé spontanément - et c’était d’un charme si discret que personne n’a eu peur d’en manger ! »

Casting Plantes

Pellaea
Asplenium Parvati
Asplenium australasicum (A. nidus)
Asplenium antiquum
Philodendron selloum
Opuntia
Begonia ‘Iron Cross’

Casting Plantes

Pellaea
Asplenium Parvati
Asplenium australasicum (A. nidus)
Asplenium antiquum
Philodendron selloum
Opuntia
Begonia ‘Iron Cross’

« SANS PLANTES, MA MAISON SEMBLE INHABITÉE_______ »

Quelle est votre fleuriste préféré et pourquoi ?

Sibella : « J’ai habité à New York pendant dix ans et j’allais au marché aux fleurs de la 28ème rue entre 6 et 7h du matin au moins trois fois par semaine. J’adore cette oasis surprenante fou qui se déverse dans les rues du centre-ville de 4 heures à 10 heures du matin. D’énormes feuillages coupés, des guirlandes de pommes de pin, des fleurs de Hollande, des fougères trouvées dans la montagne, des pivoines arborescentes de Nouvelle-Zélande, du muguet fragile, d’énormes dahlias - tant de variétés venues du monde entier !
En ce qui concerne les fleuristes, ils n’ont pas tous leur boutique, comme Katie Marx à Melbourne et son magnifique Butterland @katiemarxflowers. Elle cherche et trouve les exemplaires les plus surprenants de baies, de fleurs et de feuillages qu’elle rassemble dans de superbes compositions et natures mortes déstructurées. Un fleuriste que je suis de près mais que je n’ai pas encore rencontré c’est @jardinebotanic. »

Le souvenir le plus romantique lié aux plantes ?

Sibella : « Je me suis rendue sur une exposition il y a environ dix ans où j’ai déambulé dans un jardin suspendu de plantes aux racines liées avec de la ficelle, réalisé par Paul Hyland de Glass Haus Nursery. La pépinière Paul’s Bricks & Mortar à Richmond, Melbourne, est un véritable coin de paradis. J’ai emprunté beaucoup des plantes magiques à Gypsy dans sa boutique, y compris le bouleau argenté aux racines ficelées.
Il a ouvert un bel espace événementiel dans un grand magasin historique doublé de plantes, un magnifique monde de verdure. »

Quelle plante symbolise un moment triste de votre vie ?

Sibella : « La tristesse peut parfois être source de joie. Ma mère s'est éteinte il y a huit ans et l’une des premières choses que j’ai fait ça a été d’appeler Saskia Greaves de Grandiflora à Sydney. Ma mère aimait les fleurs et nous avons donc rempli l’église d’énormes branches de frangipanier et d’une multitude de fleurs de toutes les couleurs. C’était comme déambuler dans un jardin magique et immatériel, elle aurait beaucoup aimé. »

Quand avez-vous acheté des plantes pour la dernière fois ?

Sibella : « J’achète des fleurs et je coupe du feuillage tous les weekends et je garde toujours un bouquet pour un ami. Je passe les weekends avec des amis ou parents et c’est toujours une joie d’apporter quelque chose de beau. Le weekend dernier, je me suis occupée du cake de mariage de mes amis. Les noces ont eu lieu en dehors de Sydney sur la rivière Hawkesbury River, dans un magnifique paysage australien, et le mariage a été célébré dans une vieille grange. J’avais préparé des cakes au citron piqués de douces feuilles de centaurée, de daucus carotte et d’une belle fleur blanche sur une tige argentée dont je ne connais pas le nom. On aurait dit que tout cela avait poussé spontanément - et c’était d’un charme si discret que personne n’a eu peur d’en manger ! »

Quelle est votre fleuriste préféré et pourquoi ?

Sibella : « J’ai habité à New York pendant dix ans et j’allais au marché aux fleurs de la 28ème rue entre 6 et 7h du matin au moins trois fois par semaine. J’adore cette oasis surprenante fou qui se déverse dans les rues du centre-ville de 4 heures à 10 heures du matin. D’énormes feuillages coupés, des guirlandes de pommes de pin, des fleurs de Hollande, des fougères trouvées dans la montagne, des pivoines arborescentes de Nouvelle-Zélande, du muguet fragile, d’énormes dahlias - tant de variétés venues du monde entier !
En ce qui concerne les fleuristes, ils n’ont pas tous leur boutique, comme Katie Marx à Melbourne et son magnifique Butterland @katiemarxflowers. Elle cherche et trouve les exemplaires les plus surprenants de baies, de fleurs et de feuillages qu’elle rassemble dans de superbes compositions et natures mortes déstructurées. Un fleuriste que je suis de près mais que je n’ai pas encore rencontré c’est @jardinebotanic. »

Le souvenir le plus romantique lié aux plantes ?

Sibella : « Je me suis rendue sur une exposition il y a environ dix ans où j’ai déambulé dans un jardin suspendu de plantes aux racines liées avec de la ficelle, réalisé par Paul Hyland de Glass Haus Nursery. La pépinière Paul’s Bricks & Mortar à Richmond, Melbourne, est un véritable coin de paradis. J’ai emprunté beaucoup des plantes magiques à Gypsy dans sa boutique, y compris le bouleau argenté aux racines ficelées.
Il a ouvert un bel espace événementiel dans un grand magasin historique doublé de plantes, un magnifique monde de verdure. »

Sibella’s still life styling tips

Les plantes et fleurs sont le rêve des stylistes, qui peuvent les combiner à l’infini sans presque jamais risquer de se tromper. Ma philosophie en matière de style pourrait s’intituler « perdu et trouvé ». Les feuilles et tiges sont des choses parfaites à contempler avec une ardeur sans cesse renouvelée. Combinez-les avec des plantes, des tissus à fleurs tactiles, des plumes, curiosités, croquis de flore et de faune, livres & revues pour ajouter une autre dimension à la décoration. Manifestement exposées pour attirer tous les regards. Et voilà ! Une mini-installation verte.

Quelle plante vous rappelle votre mère ?

Sibella : « chaque samedi, ma mère avait l’habitude d’aller au marché acheter ses légumes et ses fleurs. Le producteur de fleurs s’appelait George, et c’est chez lui qu’elle achetait ses fleurs depuis plus de vingt ans. Elle avait dans son jardin un grand févier dont mon père lui coupait les branches pour qu’elle crée la structure de ses compositions dans de grands bacs en verre au fond très lourd, structure sur laquelle elle disposait les fleurs achetées chez George. Elle aimait toutes les saisons et célébrait toutes les fleurs et tous les feuillages de l’année. »

La senteur des plantes fraîches me donne une sensation de…

Sibella : « de bonheur et de lucidité.»

Lorsque je vois ...

Sibella : « Un Grandiflora Magnolia en fleurs, j’ai envie de m’imbiber de son parfum d’agrumes. »

La composition artistique ou installation de plantes la plus inspirante que vous ayez jamais vue ?

Sibella : « Le jardin botanique Cloud Forest à Singapour. Une énorme structure créée par l’homme qui dégouline de verdure. Une oasis au cœur d’une ville ultramoderne. »

Quelles pages Instagram vous inspirent le plus en matière de plantes ?

@katiemarxflowers
@jardinebotanic
@looseleaf_

Sans plantes, ma maison donne l’impression…

Sibella : « D’être inhabitée. »

La chose qui vous a le plus surpris dans des plantes flétries ?

Sibella : « Les photos d’André Gentl. »

Une belle idée de DIY avec des plantes, c’est…

Sibella : « Décorer sa table pour un repas de fête, une façon de célébrer les invités et de leur faire sentir qu’ils sont spéciaux et qu’on les aime. »

Je suis amoureuse des plantes depuis …

Sibella : « Je me souviens de promenades avec ma grand-mère, qui me disait le nom de toutes les plantes que nous rencontrions. Je devais avoir environ 3 ans. »

Lorsque vous pensez à un bosquet de plantes, à quelles plantes pensez-vous?

Sibella : « Le paysage australien est une adorable structure de bois aux arbres assez bas. Mes grands-parents vivaient à trois heures au nord de Sydney et étaient entourés de grands et majestueux gommiers qui dégageaient un parfum d’eucalyptus au plus chaud de la journée. C’était un enchevêtrement de fleurs sauvages, d’acacias et d’arbres à thé, avec des orchidées sauvages qui poussaient dans les petits pins salés au bord du lac. »

Le défilé de mode botanique qui vous a le plus marqué ?

Sibella : « Le défilé de haute couture de Raf Simon pour Dior en 2012. »

La chose qui vous a le plus surpris dans des plantes flétries ?

Sibella : « Les photos d’André Gentl. »

Une belle idée de DIY avec des plantes, c’est…

Sibella : « Décorer sa table pour un repas de fête, une façon de célébrer les invités et de leur faire sentir qu’ils sont spéciaux et qu’on les aime. »

Je suis amoureuse des plantes depuis …

Sibella : « Je me souviens de promenades avec ma grand-mère, qui me disait le nom de toutes les plantes que nous rencontrions. Je devais avoir environ 3 ans. »

Lorsque vous pensez à un bosquet de plantes, à quelles plantes pensez-vous?

Sibella : « Le paysage australien est une adorable structure de bois aux arbres assez bas. Mes grands-parents vivaient à trois heures au nord de Sydney et étaient entourés de grands et majestueux gommiers qui dégageaient un parfum d’eucalyptus au plus chaud de la journée. C’était un enchevêtrement de fleurs sauvages, d’acacias et d’arbres à thé, avec des orchidées sauvages qui poussaient dans les petits pins salés au bord du lac. »

Le défilé de mode botanique qui vous a le plus marqué ?

Sibella : « Le défilé de haute couture de Raf Simon pour Dior en 2012. »

Votre plante préférée dans la chambre ?

Sibella : « Rose de jardin. »

Quel est le type de plantes qui font le bonheur de vos enfants ?

Sibella : « Ma fille Silver a deux ans et toutes les fleurs et les plantes la comblent de joie ! Elle renifle toutes les fleurs en disant « hummm »

Quelle plante symbolise un moment marquant de votre vie ?

Sibella : « À la naissance de Silver, nous avons planté une branche de frangipanier dans un joli pot qui vous accueille à l’entrée de notre cabanon au bord de la mer à Watego’s Beach. »

Quel est votre pot préféré pour installer des plantes ?

Sibella : « J’achète beaucoup de récipients antiques aux enchères ou les trouve sur les marchés, il ne s’agit la plupart du temps pas de pots traditionnels pour des plantes. J’aime composer mes plantations dans les sites d’accueil que je crée et utiliser des pots de différentes textures. »

L’espace public qui sait le mieux comment travailler avec les plantes ?

Sibella : « The Highline à New York. »

Cultivez-vous vos propres plantes ?

Sibella : « Nous habitons au bord de la mer à Sydney, c'est presque comme dans un phare, l’air salé complique la culture des plantes mais nous avons trouvé quelques endroits abrités et créé un pare-vent pour l’olivier, le rosier à cinq pétales, le frangipanier, les herbes locales et l’hydrangea. Les géranium poussent sous toutes les conditions et prospèrent à l’air marin. »”

Dans quels endroits inattendus aimez-vous poser vos plantes ?

Sibella : « J’ai des fleurs et des plantes partout. J’aime en faire un grand étalage au pied de l’escalier, qui m’accueille lorsque j’entre dans la maison, j’ai quelque chose de parfumé dans les salles de bains, des plantes sur le rebord de la fenêtre de la cuisine que je peux contempler en cuisinant et toujours une petite composition de fleurs et feuillages de saison près du lit de ma fille afin qu'elle puisse en apprendre les noms, les parfums et le langage_______. »

Votre plante préférée dans la chambre ?

Sibella : « Rose de jardin. »

Quel est le type de plantes qui font le bonheur de vos enfants ?

Sibella : « Ma fille Silver a deux ans et toutes les fleurs et les plantes la comblent de joie ! Elle renifle toutes les fleurs en disant « hummm »

Quelle plante symbolise un moment marquant de votre vie ?

Sibella : « À la naissance de Silver, nous avons planté une branche de frangipanier dans un joli pot qui vous accueille à l’entrée de notre cabanon au bord de la mer à Watego’s Beach. »

Quel est votre pot préféré pour installer des plantes ?

Sibella : « J’achète beaucoup de récipients antiques aux enchères ou les trouve sur les marchés, il ne s’agit la plupart du temps pas de pots traditionnels pour des plantes. J’aime composer mes plantations dans les sites d’accueil que je crée et utiliser des pots de différentes textures. »

L’espace public qui sait le mieux comment travailler avec les plantes ?

Sibella : « The Highline à New York. »

Cultivez-vous vos propres plantes ?

Sibella : « Nous habitons au bord de la mer à Sydney, c'est presque comme dans un phare, l’air salé complique la culture des plantes mais nous avons trouvé quelques endroits abrités et créé un pare-vent pour l’olivier, le rosier à cinq pétales, le frangipanier, les herbes locales et l’hydrangea. Les géranium poussent sous toutes les conditions et prospèrent à l’air marin. »”

Dans quels endroits inattendus aimez-vous poser vos plantes ?

Sibella : « J’ai des fleurs et des plantes partout. J’aime en faire un grand étalage au pied de l’escalier, qui m’accueille lorsque j’entre dans la maison, j’ai quelque chose de parfumé dans les salles de bains, des plantes sur le rebord de la fenêtre de la cuisine que je peux contempler en cuisinant et toujours une petite composition de fleurs et feuillages de saison près du lit de ma fille afin qu'elle puisse en apprendre les noms, les parfums et le langage_______. »

Une sélection de Sibella Courts's chronologie, @sibellacourt