#2 Gathering

La beauté
   d’un
dîner en pleine nature

Eva Kosmas Flores vit dans un monde romantique et changeant, entourée des majestueux bois au feuillage persistant de Portland, Oregon et de ses foisonnantes fleurs, verdure et légumes qu’elle fait pousser dans son jardin. En sa qualité de fondatrice et propriétaire du site adventuresincooking.com, elle prend en photo et met en scène la nourriture et développe également ses propres recettes. Elle nous a fait part de ses rêves, de ses souvenirs d’enfance, de la beauté d’un dîner en pleine nature et d’un arbre de jade très spécial_______.

‘J’adore les fougères parce qu’ici en Oregon elles poussent partout et ont les nuances de vert les plus magnifiques_______.’

Que signifie Gathering pour vous ?

«Pour moi, The gathering c’est un mélange de bonne compagnie et de bonne nourriture. J’adore partager des repas avec les gens et observer leurs réactions quand ils apprécient et prennent bien le temps de savourer. Savoir que je suis capable de leur apporter de la joie quand ils mangent me rend toujours extrêmement joyeuse et satisfaite.»

Quand est-ce que votre passion pour la cuisine, inviter des gens à diner et votre amour de la nature ont-ils commencé?

«Mes parents ont tenu pendant 30 ans une épicerie grecque ici, à Portland, en plein Oregon. Ce sont tous les deux des cuisiniers formidables et ma mère avait l’habitude de nous faire tous les jours un déjeuner et un dîner à partir de rien. Elle me laissait monter sur le tabouret et l’aider à touiller et ajouter des épices dans le pot car j’étais trop petite pour atteindre la cuisinière. C’est pour cela que cuisiner a toujours été une part importante de mon éducation. Mes parents avaient aussi un grand potager et faisaient pousser la plupart de nos légumes en été; manger des produits issus directement de la ferme étaient tout à fait normal pour nous. J’ai toujours adoré donner un coup de main dans le jardin et j’étais surprise à chaque fois de tout ce qui y poussait. Je suis toujours étonnée d’ailleurs par le fait que vous mettez une toute petite graine dans le sol et qu’elle se transforme en quelques mois à peine en une grande plante prolifère remplie de fruits.»

Pouvez-vous nous décrire à quoi ressemblerait le parfait gathering ? Comment serait-il aménagé, comment devraient se sentir les invités, ce qu’ils verraient, sentiraient, mangeraient?

«Pour moi, le gathering idéal c’est à la tombée de la nuit soit à la montagne, dans un champ ou avec une rivière environnante. Les invités pourraient écouter du jazz, peut-être du français ou du latin, ils sentiraient l’odeur de la nourriture délicieuse placée sous leurs yeux et verraient une longue table garnie de plats en céramique, de couverts vintage et beaucoup de fleurs et de plantes. Ils mangeraient des choses sucrées et salées car c’est ma combinaison préférée : j’adore jouer avec quand je cuisine.»

Casting plantes

Les fougères femelles, Le lierre grimpant, Le pommier, L’hosta, Le viburnum.

Qu’est-ce qui vous donne envie de vous réveiller de vous lever le matin?

«Partager mon travail avec des amis et me lier avec les gens. J’ai toujours été très sociable et j’ai pu me faire de très bons amis grâce à mon travail en ligne et de rencontrer la majorité d’entre eux en personne, ce qui est super. On n’a jamais assez d’amis et je suis toujours impatiente de découvrir les nouvelles personnes avec qui je vais travailler au quotidien.»

Quels sont vos comptes Instagram préférés et pourquoi?

«Mes comptes préférés sont ceux de @Linda_Lomelino et @TopWithCinnamon. J’adore Linda parce que je suis toujours très inspirée par les différentes façons qu’elle a de prendre des photos et donner du style aux choses. Elle utilise divers accessoires colorés et les change souvent mais il y a toujours la même rusticité, le même sentiment douillet qui revient dans toutes ses images. J’adore le compte d’Izy car elle met en scène la nourriture d’une si belle manière… c’est toujours vibrant et frais. Elle a aussi une personnalité incroyable et ses légendes me font souvent mourir de rire.»

A quoi ressemble une journée de travail type?

«Je me réveille, checke mes mails et les réseaux sociaux. Je réponds si besoin. J’arrose mes plantes, nourris les chiens, le chat et les poulets. Je cuisine et fais des photos. Je checke mes mails et les réseaux sociaux, réponds à encore plus de mails. J’édite les photos, écris des articles et les poste sur mon blog. Je planifie les ateliers, checke mes mails… je reçois toujours beaucoup de mails tout au long de la journée.»

Que faîtes-vous pousser dans votre jardin ? A quoi pensez-vous quand vous vous en occupez?

«Je fais pousser des tomates, des aubergines, des choux de Bruxelles, des brocolis, du chou, du maïs, des haricots, des pois, des pastèques, des melons, des poivrons, des airelles, des fraises, des raisins, des groseilles à maquereau, des betteraves, des radis, des carottes, du céleri, des oignons, des échalottes, des roses, des lilas, des cosmos, des hydrangeas, des rudbeckies hérissées, des pivoines, des fougères et beaucoup de succulentes et de cactus.
Quand je m’en occupe, c’est comme une expérience zen pour moi - je ne pense à rien du tout. C’est en partie pour cette raison que j’aime autant jardiner. Mon esprit est toujours en train de penser à dix mille choses en même temps durant la journée mais quand je suis dehors dans le jardin, je peux juste me vider l’esprit et profiter du soleil dans mon dos et de la sensation de la terre entre mes doigts.»

Quelles sont vos plantes préférées? Et pourquoi?

«Ah, c’est une question très difficile ! Et bien j’adore les tomates car elles sont très variées et j’adore l’odeur de leur feuillage. Il y a quelque chose dans cette odeur de renfermé qui m’enivre. J’aime aussi les fougères car elles poussent partout en Oregon et ont les nuances de vert les plus magnifiques. Les lilas sont aussi superbes et le jasmin et le gardénia… Et j’adore la figue grimpante, c’est la vigne verte la plus belle avec ces incroyables petites feuilles. J’en ai un qui monte sur treillis du mur de ma cuisine - il est magnifique et me fait sourire tous les jours.»

Qu’est-ce qui vous inspire?

«Je m’inspire de tout. Les saisons, les voyages, les bons repas chez mes amis, les menus des restaurants, les livres de cuisine, l’art… tout ! Un rien peut m’inspirer pour améliorer ma cuisine.»

Quels sont vos rêves et vos espoirs pour l’avenir?

«J’espère écrire un autre livre de cuisine, plus orienté sur les plantes, et j’aimerais incorporer plus de posts sur le jardinage dans mon blog. Un jour j’adorai vivre dans un ranch près de la rivière Columbia ici en Oregon, avec beaucoup de propriétés pour mon jardin et avoir plein d’animaux.»

Sur votre site vous dîtes que « la nourriture peut déclencher l’excitation chez la personne la plus réservée ». Pouvez-vous nous en dire un peu plus?

«C’est marrant car certaines personnes peuvent se montrer très timides, calmes et réservées. Cela peut s’avérer difficile de les faire sortir de leur coquille et qu’elles s’ouvrent mais si vous leur servez quelque chose de très spécial, quelque chose de vraiment, vraiment bon, vous pouvez voir tout leur visage s’illuminer et elles veulent alors échanger avec vous : «  mais qu’est ce que vous avez mis dedans ? » « combien de temps vous avez mis à le cuisiner ? » « c’est incroyable ! » « ça me rappelle un plat que ma tante avait l’habitude de faire… » et ainsi de suite. La bonne chère abat les murs !»

Racontez-nous Portland, ce qui rend cette ville si spéciale… On entend beaucoup parler de ses magnifiques forêts, de sa verdure à perte de vue, de son atmosphère changeante. Dites-nous en plus.

«Oh la la, les forêts qui entourent Portland et celles de l’Etat en général sont comme tout droits sortis d’un contes de fées. Mon mari et moi allons parfois à la cueillette aux champignons et aux truffes. On en trouve dans les forêts anciennes de sapins de Douglas qui sont verts toute l’année car ce sont des conifères à aiguilles et qui ne perdent pas de feuilles. Et puis, le sol de la forêt est presque recouvert de fougères. Elles adorent l’ombre des arbres et les aiguilles en décomposition des sapins. Et donc de se tenir juste là dans cette forêt presque vert néon, lové dans ce silence, cette paix, cet air frais et ces magnifiques plantes tout autour, c’est comme si on était dans une forêt de conte.»

Un souvenir en particulier qui implique des plantes?

«Il y a un peu plus d’un an j’ai déménagé dans l’Oregon après avoir vécu à Los Angeles pendant 9 ans. Mon mari et moi avons rempli nos voitures de cartons jusqu’à ras bords. Je voulais ramener toutes mes plantes avec moi mais il n’y en a qu’une qui a pu rentrer. Ça s’est joué entre le kumquat que j’adorais et de l’arbre de jade que j’avais depuis 12 ans et qui était devenue énorme. Je l’avais bouturé depuis la plante de ma tante quand j’avais 15 ans et c’était devenu depuis cette chose énorme… Donc j’ai choisi l’arbre de jade et utilisé la ceinture pour bien la maintenir sur le siège passager de ma voiture. J’ai roulé durant 16 heures avec la plante à mes côtés et elle est maintenant dans notre maison ici, en Oregon. C’est dingue qu’elle ait fait le trajet Oregon-Californie quand j’avais 18 ans et puis le voyage à l’inverse quand j’en ai eu 27. Il s’est passé tellement de choses entre ces deux périodes : je suis tombée amoureuse, je suis allée à la fac, j’ai été diplômé, je me suis mariée, j’ai trouvé une passion dans la photographie, j’ai acheté une maison. Et cette plante incroyable a été là durant tous ces moments_______!»

Jetez un œil dans la cuisine d’Eva quand elle est en train de cuisiner son délicieux dîner et humez toutes ces odeurs alléchantes.

"Des légumes et des oranges croustillantes avec une touche d’huile dans la lumière chatoyante."
Les recettes à télécharger ici.

Qu’est-ce qui vous inspire?

«Je m’inspire de tout. Les saisons, les voyages, les bons repas chez mes amis, les menus des restaurants, les livres de cuisine, l’art… tout ! Un rien peut m’inspirer pour améliorer ma cuisine.»

Quels sont vos rêves et vos espoirs pour l’avenir?

«J’espère écrire un autre livre de cuisine, plus orienté sur les plantes, et j’aimerais incorporer plus de posts sur le jardinage dans mon blog. Un jour j’adorai vivre dans un ranch près de la rivière Columbia ici en Oregon, avec beaucoup de propriétés pour mon jardin et avoir plein d’animaux.»

Sur votre site vous dîtes que « la nourriture peut déclencher l’excitation chez la personne la plus réservée ». Pouvez-vous nous en dire un peu plus?

«C’est marrant car certaines personnes peuvent se montrer très timides, calmes et réservées. Cela peut s’avérer difficile de les faire sortir de leur coquille et qu’elles s’ouvrent mais si vous leur servez quelque chose de très spécial, quelque chose de vraiment, vraiment bon, vous pouvez voir tout leur visage s’illuminer et elles veulent alors échanger avec vous : «  mais qu’est ce que vous avez mis dedans ? » « combien de temps vous avez mis à le cuisiner ? » « c’est incroyable ! » « ça me rappelle un plat que ma tante avait l’habitude de faire… » et ainsi de suite. La bonne chère abat les murs !»

Racontez-nous Portland, ce qui rend cette ville si spéciale… On entend beaucoup parler de ses magnifiques forêts, de sa verdure à perte de vue, de son atmosphère changeante. Dites-nous en plus.

«Oh la la, les forêts qui entourent Portland et celles de l’Etat en général sont comme tout droits sortis d’un contes de fées. Mon mari et moi allons parfois à la cueillette aux champignons et aux truffes. On en trouve dans les forêts anciennes de sapins de Douglas qui sont verts toute l’année car ce sont des conifères à aiguilles et qui ne perdent pas de feuilles. Et puis, le sol de la forêt est presque recouvert de fougères. Elles adorent l’ombre des arbres et les aiguilles en décomposition des sapins. Et donc de se tenir juste là dans cette forêt presque vert néon, lové dans ce silence, cette paix, cet air frais et ces magnifiques plantes tout autour, c’est comme si on était dans une forêt de conte.»

Un souvenir en particulier qui implique des plantes?

«Il y a un peu plus d’un an j’ai déménagé dans l’Oregon après avoir vécu à Los Angeles pendant 9 ans. Mon mari et moi avons rempli nos voitures de cartons jusqu’à ras bords. Je voulais ramener toutes mes plantes avec moi mais il n’y en a qu’une qui a pu rentrer. Ça s’est joué entre le kumquat que j’adorais et de l’arbre de jade que j’avais depuis 12 ans et qui était devenue énorme. Je l’avais bouturé depuis la plante de ma tante quand j’avais 15 ans et c’était devenu depuis cette chose énorme… Donc j’ai choisi l’arbre de jade et utilisé la ceinture pour bien la maintenir sur le siège passager de ma voiture. J’ai roulé durant 16 heures avec la plante à mes côtés et elle est maintenant dans notre maison ici, en Oregon. C’est dingue qu’elle ait fait le trajet Oregon-Californie quand j’avais 18 ans et puis le voyage à l’inverse quand j’en ai eu 27. Il s’est passé tellement de choses entre ces deux périodes : je suis tombée amoureuse, je suis allée à la fac, j’ai été diplômé, je me suis mariée, j’ai trouvé une passion dans la photographie, j’ai acheté une maison. Et cette plante incroyable a été là durant tous ces moments_______!»

Un apercu du site de @evakosmasflores