#2 Muse

Flirter avec
des fougères

Flirter avec
des fougères

Flirter avec
des fougères

La fougère était une muse à l’époque victorienne. Et vous connaissez la bonne nouvelle? Et bien la ‘folie des fougères’ est de retour !

Des plumes
pour ces dames

À propos
des fougères

Varia

Comme
un oiseau

Folie des
fougères

Poids
plume

Poids
plume

#2 Muse

x

Des plumes
pour ces dames

Des plumes
pour ces dames

Des experts botaniques ont dévoilé que le psychiatre Sigmund Freud (1856-1939) souffrait de pteridophobia, une peur morbide des fougères (‘pteris’ en grec signifie fougère, de ‘pteron’ signifiant plume). Et c’est fort dommage ! Si seulement il avait pu voir combien ces dames étaient enchantées par ces plumes...

Stylisme : Lidewij Smeur (www.lidewijsmeur.nl), Photographie : Sanne van Rozendaal (www.szanne.com).

#2 Muse

x

#2 Muse

x

«Les fougères poussent où les plantes fleuries périraient» - Francis George Heath (1876)

Bon
goût

Le destin de la fougère a changé. Tout comme à l'époque victorienne, les fougères sont considérées comme ‘de bon goût’. Nous sommes fascinés.

Stylisme: Petra de Valk Concept Design + Styling. Photographie: Tjitske Photography. Fougères de chez raadscheldersvarens.nl.

«Les fougères poussent où les plantes fleuries périraient» - Francis George Heath (1876)

#2 Muse

x

Comme
un oiseau

Est-ce un oiseau? Un humain? Ou bien une fougère? La photographe Tjitske van Leeuwen nous montre un surprenant conte de fées.

Stylisme: Petra de Valk Concept Design + Styling. Photographie: Tjitske Photography + Motion Represented by Paige, Unit (www.unit.nl). Vidéo: Vidéo et visuel, Ailes, d’après une idée de Studio H, Tilly Hazenberg. Les fougères viennent de chez: Raadschelders. Varenkwekerij, De Kwakel (www.raadscheldersvarens.nl).

#2 Muse

x

Folie
des fougères

C’est presque magique de voir éclore les petits bourgeons bruns d'une fougère, de les voir chercher à se rapprocher de la lumière du soleil en déroulant leurs petites feuilles vert clair et flirter déjà de manière si habile avec les chauds rayons de la lumière du soleil...

La folie des fougères

La fougère en tant que muse était par le passé si populaire qu'il y a toute une période dans les années 1860 qui porte son nom : la ‘Folie des fougères’ à l'époque victorienne. En ce temps-là, les pteridomaniaques risquaient leur vie dans leur quête de nouvelles espèces exotiques sur les façades rocheuses de l’Arizona et dans les marais de la Nouvelle Zélande. Une horde d’aficionados de fougères, saisis de frénésie, partit en quête des différentes espèces exotiques de fougère. Les motifs de fougère étaient présents partout ; sur le verre, la porcelaine, les rideaux et le papier peint, sur les produits artisanaux, les tuiles décoratives, et même sur des chaises et des bancs en fer forgé pour le jardin. On aperçut pour la première fois des motifs de fougères durant l’Exposition Universelle de 1862 et sont restés dès lors populaires ‘comme symbole d’une continuité plaisante’ jusqu'au début du siècle dernier. C'est une plante à ne pas sous-estimer.

Texte par Angel Trinidad. Illustration par Ilona Gerretsen Barata.

#2 Muse

x

Studio Maarten Kolk & Guus Kusters

Le studio Maarten Kolk & Guus Kusters a exposé son travail entre autres à Sotheby, Londres. Maarten Kolk et Guus Kusters ont tout deux été reçus avec mention à la Design Academy Eindhoven. Ensemble ils développent des projets autonomes et travaillent comme concepteurs et conservateurs d'expositions. La poésie que la nature leur inspire est à la base de leur travail.

D’élégants danseurs dans le vent

‘Les différentes brindilles de fougères sont vraiment extraordinaires, elles ont tout de suite attiré notre attention. Chaque brin est si différent et respire l'élégance.' Devons-nous en dire plus ? Profitez de ces danseurs verts par le Studio Maarten Kolk et Guus Kusters.

Concept et photographie: Maarten Kolk et Guus Kusters

Studio Maarten Kolk & Guus Kusters

Le studio Maarten Kolk & Guus Kusters a exposé son travail entre autres à Sotheby, Londres. Maarten Kolk et Guus Kusters ont tout deux été reçus avec mention à la Design Academy Eindhoven. Ensemble ils développent des projets autonomes et travaillent comme concepteurs et conservateurs d'expositions. La poésie que la nature leur inspire est à la base de leur travail.