#13 IconsBeauté historique

Succulents
 lilas

La palette d’emblématique lilas et de doré de ce magnifique tableau de Sir Cedric Morris a été la source d’inspiration de la photographe Mathilde Karrèr. Admirez son interprétation de ce chef-d'œuvre de la peinture anglaise spécialement créée pour The Green Gallery________.

02 Mathilde Karrèr

Plants d’iris – Sir Cedric Morris (1889 – 1982)

03 Mathilde Karrèr

Plants d’iris – Sir Cedric Morris (1889 – 1982)

04 Mathilde Karrèr

Inspiration

Mathilde : « Le rôle d’une seule variété de fleur domine ce tableau : l’emblématique iris barbu. Cette fleur est pour moi mystérieuse. Bien que hors saison... (son plus proche parent était l’iris bleu de jardin). Je voulais m’appuyer sur la même philosophie que le peintre : ne travailler qu’avec une seule variété ou forme. J’opte pour une forme plus verticale plutôt que pour les magnifiques et capricieuses lignes de l’iris. Mais la palette des couleurs utilisée correspond bien à l’original. Le cadre, est-ce un cadre ou une fenêtre ? Je me suis demandé, où sommes-nous ? Pourquoi une pièce dorée ? Quelle dimension est extérieure ? En disséquant l’image en ces éléments, je m’en suis alors servi comme des ingrédients pour créer un monde nouveau. »

« JE TROUVE FASCINANT D’ÉTUDIER LES PROCESSUS NATURELS. JE ME DEMANDE POURQUOI LES COSSES DE GRAINES ONT CET ASPECT_______. »
08 Mathilde Karrèr

Qui est Mathilde Karrèr

Mathilde Karrèr se distingue par son utilisation d’accessoires, de fleurs et de nourriture pour créer des compositions à la fois somptueuses et subtiles qui racontent une histoire captivante. À mi-chemin entre la peinture et les photos de film, ses photographies sont élaborées, avec de riches univers miniatures aux détails soigneusement choisis. Son sens distinct, expressif et aigu de l’esthétique a séduit des clients commerciaux tels que Montblanc, Ace & Tate et Nike et vous trouverez des éditoriaux sur elle dans Buffalo Zine, Vogue Netherlands et Highsnobiety.

05 Mathilde Karrèr
06 Mathilde Karrèr
07 Mathilde Karrèr
09 Mathilde Karrèr

Sélection de fleurs

Delphinium
Antirrhinum
Dahlia

Le monde naturel

Mathilde : « La nature en soi a toujours été pour moi une énorme source d’inspiration. Les formes, les couleurs... Je trouve fascinant d’étudier les processus naturels. Pourquoi les cosses de graines ont-elles cet aspect, comment les fleurs sortent-elles d’un bouton pour s’épanouir et de venir de magnifiques fleurs avant de commencer à se faner. Comment les fleurs sont construites de façon à attirer les abeilles (et les humains).
Les Japonais pratiquent ce qu’ils appellent le « bain de forêt » ou shinrin- yoku. Shinrin signifie « forêt » en japonais et yoku « bain ». Ainsi, shinrin-yoku signifie se baigner dans l’ambiance de la forêt, ou absorber la forêt par ses sens. En ouvrant nos sens, un pont est jeté entre nous et le monde naturel. Je pense que cela n'est pas absurde du tout. Je trouve que les villes sont également une grande source d’inspiration, bien que la nature soit plus nécessaire que tout le reste, à mon avis_______. »

les favoris de Mathilde :

Mathilde : « Ils changent à chaque saison. Mais je trouve l’iris barbu vraiment très spécial. »

10 Mathilde Karrèr

Sir Cedric Morris
(1889 – 1982)

Sir Cedric Morris était un peintre britannique talentueux, professeur d’art et amateur de plantes, très connu pour ses portrait, ses paysages et ses natures mortes aux fleurs. Morris vivait en Cornouailles, où il étudia les plantes et les représenta dans de nombreuses aquarelles. Il adorait se promener dans les prés à la recherche de pavots dans des variantes de couleurs plus douces et cultiva environ un millier de nouvelles plantes d’iris chaque année, dont beaucoup portaient dans leur nom de préfixe Benton, du nom de son chat adoré.

Texte
Rosanne Loffeld

Photographie
Mathilde Karrèr

Videomusic
Moments in Love, edit. The Art of Noise, 1984

Autoportrait
Cedric Morris, 1930 National Portrait Gallery London

08 Mathilde Karrèr

Qui est Mathilde Karrèr

Mathilde Karrèr se distingue par son utilisation d’accessoires, de fleurs et de nourriture pour créer des compositions à la fois somptueuses et subtiles qui racontent une histoire captivante. À mi-chemin entre la peinture et les photos de film, ses photographies sont élaborées, avec de riches univers miniatures aux détails soigneusement choisis. Son sens distinct, expressif et aigu de l’esthétique a séduit des clients commerciaux tels que Montblanc, Ace & Tate et Nike et vous trouverez des éditoriaux sur elle dans Buffalo Zine, Vogue Netherlands et Highsnobiety.

« JE TROUVE FASCINANT D’ÉTUDIER LES PROCESSUS NATURELS. JE ME DEMANDE POURQUOI LES COSSES DE GRAINES ONT CET ASPECT_______. »

Le monde naturel

Mathilde : « La nature en soi a toujours été pour moi une énorme source d’inspiration. Les formes, les couleurs... Je trouve fascinant d’étudier les processus naturels. Pourquoi les cosses de graines ont-elles cet aspect, comment les fleurs sortent-elles d’un bouton pour s’épanouir et de venir de magnifiques fleurs avant de commencer à se faner. Comment les fleurs sont construites de façon à attirer les abeilles (et les humains).
Les Japonais pratiquent ce qu’ils appellent le « bain de forêt » ou shinrin- yoku. Shinrin signifie « forêt » en japonais et yoku « bain ». Ainsi, shinrin-yoku signifie se baigner dans l’ambiance de la forêt, ou absorber la forêt par ses sens. En ouvrant nos sens, un pont est jeté entre nous et le monde naturel. Je pense que cela n'est pas absurde du tout. Je trouve que les villes sont également une grande source d’inspiration, bien que la nature soit plus nécessaire que tout le reste, à mon avis_______. »

les favoris de Mathilde :

Mathilde : « Ils changent à chaque saison. Mais je trouve l’iris barbu vraiment très spécial. »

Texte
Rosanne Loffeld

Photographie
Mathilde Karrèr

Videomusic
Moments in Love, edit. The Art of Noise, 1984

Autoportrait
Cedric Morris, 1930 National Portrait Gallery London

09 Mathilde Karrèr

Sélection de fleurs

Delphinium
Antirrhinum
Dahlia

10 Mathilde Karrèr

Sir Cedric Morris
(1889 – 1982)

Sir Cedric Morris était un peintre britannique talentueux, professeur d’art et amateur de plantes, très connu pour ses portrait, ses paysages et ses natures mortes aux fleurs. Morris vivait en Cornouailles, où il étudia les plantes et les représenta dans de nombreuses aquarelles. Il adorait se promener dans les prés à la recherche de pavots dans des variantes de couleurs plus douces et cultiva environ un millier de nouvelles plantes d’iris chaque année, dont beaucoup portaient dans leur nom de préfixe Benton, du nom de son chat adoré.